Oneaction
Empowering Changemakers

Une solution durable aux déchets plastiques en Amazonie

Aperçu du projet

Hábitat Sur et OneAction souhaitent apporter une solution de traitement des déchets plastiques accumulés aux abords du fleuve de l'Amazone et de la forêt amazonienne à Leticia, la ville principale de Colombie amazonienne. Dans ce but, le projet consiste à construire une usine à but non lucratif, fonctionnant à l'énergie solaire, qui transformerait les déchets plastiques en "bois plastique", un matériau de construction à la fois bon marché et durable.

Une telle usine représente un moyen efficace de préserver  les écosystèmes locaux, en permettant d'enrayer la contamination toxique des déchets plastiques et à freiner les pratiques de déforestation provoquées par l'extension des décharges de plastique à ciel ouvert et à l'usage de bois noble pour la construction. Par ailleurs, ce projet participate à atténuer la crise du logement et offre une source de revenus durable et stable aux recycleurs, une des communautés les plus vulnérables de Leticia. 


Projects   recycling plastic waste in the colombian amazon   2018   1 Projects   recycling plastic waste in the colombian amazon   2018   2 Projects   recycling plastic waste in the colombian amazon   2018   3 Projects   recycling plastic waste in the colombian amazon   2018   4 Projects   recycling plastic waste in the colombian amazon   2018   5

Thématiques

Économie durable, Éducation, Empowerment, Environnement

Durée du projet

2019-2021

Bénéficiaires

Budget

724'618 CHF


Contexte

En Colombie, comme dans la plupart des pays d'Amérique latine, les systèmes de recyclage appropriés sont inexistants : sur les 7 500 tonnes de déchets produits chaque année en Colombie, seulement 17 % sont recyclés de manière adéquate. ​La mauvaise gestion des déchets, et en particulier des déchets plastiques, a conduit à divers problèmes, de la contamination des rivières et des sols avoisinants - menaçant ainsi l'un des ecosystèmes le plus riche au monde ainsi que pour les moyens de subsistance de la population locale - à des mauvaises conditions de vie et de travail des recycleurs.​


Notre partenaire

Pour ce projet, OneAction travaille principalement avec l'ONG Colombienne locale Hábitat Sur qui sera propriétaire et gestionnaire de l'usine. De plus, afin de sécuriser la demande en « bois plastique » et sa distribution, OneAction s'associera également avec deux entreprises colombiennes de construction et de vente au détail, fondées par la même famille à l'origine de Hábitat Sur : Constructora La Conciencia et Distribuidora La Confianza. Toutes deux se sont engagées à promouvoir le bois plastique comme une alternative à la fois abordable et durable au bois et aux autres matériaux importés.


Le projet

Hábitat Sur et OneAction souhaitent répliquer un modèle à succès existant déjà à Medellin, en construisant une usine de transformation des déchets plastiques en « bois plastique ». ​L'objectif principal est de préserver l'écosystème amazonien dans la région de Leticia et promouvoir des styles de vie durable en s'attaquant à l'accumulation des déchets plastiques et en offrant une alternative plus durable au bois. 

Le projet est conçu pour servir de modèle d'entreprise écologique et d'économie circulaire en démontrant sa capacité à être autosuffisant et rentable tout en étant respectueux de l'environnement. Non seulement la population locale sera impliquée au début de la chaîne de valeur grâce à des campagnes de sensibilisation mais elle bénéficiera également du produit final et des bénéfices de l'usine de recyclage. Ceux-ci seront en effet réinvestis dans les projets sociaux, culturels et environnementaux d'Hábitat Sur. 

La production locale d'un matériau de construction plus durable et à long terme plus abordable que le bois permettra de réduire le déficit actuel de logements à Leticia ainsi que la quantité de matériaux de constuction importés

Un objectif important du projet consiste aussi à améliorer les conditions de vie et de travail des recycleurs en offrant une source de rémunération plus stable, et d’encourager leur intégration dans le modèle de gestion des déchets de la ville. À plus long terme, Hábitat Sur souhaiterait également aider les recycleurs à s'organiser en coopérative.​


Résultats attendus

  • La communauté adopte de meilleures pratiques quant au recyclage;
  • Freiner la prolifération des décharges à ciel ouvert et donc réduire les pratiques de déforestation;  
  • Le bois plastique remplace peu à peu le bois comme matière première pour la construction;
  • Des maisons en bois plastique sont vendues par l'intermédiaire des différents partenariats​;
  • Les recycleurs bénéficient d'un revenu plus stable et leur situation s'améliore au fur et à mesure des années.
  • Freiner la prolifération des décharges, donc réduire les pratiques de déforestation.   
  •  

Durabilité

  • L'usine est autosuffisante dès sa deuxième année d'activité et OneAction peut se désengager ;
  • Les revenus supplémentaires escomptés seront dépensés pour améliorer, agrandir l'usine et cibler de nouveaux marchés, ainsi que pour financer les initiatives culturelles d'Hábitat Sur.

Local coordinators   adriana bueno

"Nous rêvons depuis longtemps d'une solution à certains des problèmes les plus urgents de l'Amazonie: la déforestation, la prolifération des déchets plastiques et la pénurie de logements. Ce projet aborde tous ces défis avec une solution viable et rentable, qui aura un impact positif durable dans la région".


Le projet en quelques chiffres

 

  • 20'000 personnes participent aux campagnes de sensibilisation et apprennent à trier leurs déchets.
  • 25'000 personnes, soit plus de la moitié de la population de Leticia qui manque actuellement d'un logement convenable, bénéficieront de la possibilité d'acheter des matériaux de construction moins chers. 
  • 150'000 personnes bénéficieront de la protection de l'écosystème amazonien, ce qui préservera leurs moyens de subsistance. 
  • 16 emplois sont créés au sein du personnel de l'usine.
  • 22,5 tonnes de déchets plastiques sont transformées par mois.
  • 20% des matériaux de construction en bois sont remplacés par du bois plastique après 5 ans d'existence.
  • 10%  de l'ensemble des matériaux de construction sont du bois plastique après 5 ans d'existence.